Les fibromes

Les fibromes

  1. Définition :

Les fibromes utérins (ou myomes utérins) sont des tumeurs bénignes (non cancéreuses) qui se développent sur l’utérus. Ils sont constitués de tissu musculaire réalisant une tumeur arrondie ferme.

  1. Localisation ou classification et symptômes

Les fibromes peuvent être interstitiels ou intramuraux : ils se développent dans l’épaisseur du muscle utérin

Ils peuvent être sous muqueux : ils se développent vers l’intérieur de la cavité utérine (ou peuvent se loger les grossesses). Ils sont souvent à l’origine de règles trop abondantes (ménorragies)

Ils peuvent être sous séreux et se développent vers l’extérieur de l’utérus. Ils peuvent alors comprimer la vessie (et entrainer des envies d’uriner trop fréquentes), l’intestin (et être à l’origine d’une constipation d’apparition progressive plus ou moins récente), l’uretère (et gêner le bon fonctionnement d’un ou des 2 reins), voire simplement déformer le ventre.

La classification la plus précise qui est adoptée par les médecins est la classification de la FIGO 2011 distinguant 7 types de fibromes correspondant à toutes les possibilités existantes. (schéma)

  1. Traitements

La plupart des fibromes n’entrainent aucun symptôme et ne nécessitent alors aucun traitement.

On ne traite que les fibromes responsables de saignement ou de gêne par leur volume.

En cas de fibrome associé à une stérilité la réflexion se fait au cas par cas sur l’indication à un traitement chirurgical pour les enlever.

 

On distingue les traitements médicaux et chirurgicaux :

    1. Les traitements médicaux :

On utilise en fonction des situations :

Des antihémorragiques type acide Tranexamique

Des traitements progestatifs oraux

Le stérilet à la progestérone est souvent une bonne alternative

 

b . Les traitements chirurgicaux :

Il y a 2grand types de traitement chirurgical :

  1. Les myomectomies : qui consistent à enlever électivement le ou les fibromes. Selon leur taille et leur localisation elles peuvent être pratiquées par

Hystéroscopie opératoire : petite caméra qui va rentrer dans le col de l’utérus et en étant reliée à un bistouri électrique va permettre de découper le fibrome en copeaux qui seront évacués par le col de l’utérus. Il n’y a aucune incision chirurgicale sur la peau

Coelioscopie opératoire (laparoscopie) : une caméra est introduite par le nombril. Des instruments de chirurgie miniaturisés par des petites incisions de moins de 1 cm. L’ablation de fibromes pas trop volumineux et pas trop nombreux peut être réalisée

. Les fibromes sont ensuite morcelés pour pouvoir être sorti par les petites incisions cutanées.

Cœlioscopie assistée par Robot. Permet d’étendre les possibilités techniques de l’ablation des fibromes par coelioscopie

Laparotomie. Incision chirurgicale classique (le plus souvent horizontale comme une césarienne) Permet l’ablation des fibromes volumineux ou nombreux

 

  1. L’hystérectomie

C’est l’ablation de l’utérus.

Elle est réalisée chez les femmes qui n’ont plus de désir de grossesse.

Elle peut être subtotale (conservant le col de l’utérus), ou totale (enlevant le col de l’utérus)

Avec ou sans annexectomie (ablation des ovaires et des trompes). Après la ménopause l’annexectomie est souvent réalisée car elle protégera d’un risque de cancer de l’ovaire. Avant la ménopause elle entrainera une ménopause chirurgicale immédiate. Elle est alors discutée au cas par cas chez des femmes proches de la ménopause physiologique.

Elle peut être réalisée :

Par coelioscopie

Par voie vaginale

Par laparotomie.

La discussion de la technique dépend du volume des fibromes, des antécédents et de l’habitude du chirurgien.