Gynécologie

Frottis anormal

  1. Quelles sont les réponses possibles du laboratoire examinant un frottis du col utérin

Examen normal le plus souvent. iphone 8 plus custodia outlet Lésion de Bas Grade ou LBG ou LSIL (Low Grade Squamous Intra épithélial Lesion) : Lésion liées à un Papilloma virus (HPV) modifiant les cellules de la partie superficielle du col utérin Lésion de Haut Grade ou LHG ou HSIL (High Grade Squamous Intra épithélial Lesion) : Lésion liées à un Papilloma virus (HPV) modifiant les cellules plus en profondeur du col utérin ASCUS (Atypical Squamous Cells of Undetermined Significance). cover iphone x custodia outlet Dans ce cas le laboratoire ne peut conclure uniquement sur le frottis. iphone cover outlet Il peut s’agir d’un col normal, d’une inflammation, d’une lésion de bas grade, d’une lésion de haut grade, voir rarement d’un cancer du col utérin AGUS (Atypical Glandular Cells of Undetermined Significance). iphone cover original Même conclusion que pour le frottis ASCUS mais les anomalies portent sur les cellules du col utérin ou parfois de la cavité utérine ASC-H. Anomalie des cellules malpighiennes (du col utérin) ne permettant pas d’exclure une lésion de haut grade Aspect évocateur d’un cancer du col utérin Frottis ininterprétable. samsung custodia outlet Dans ce cas le laboratoire ne peut pas conclure. custodia iphone outlet Il peut s’agir d’une infection banale (type mycose ou autre) modifiant les cellules du col utérin ou d’un frottis ne prélevant pas suffisamment de cellules. cover iphone custodia Il faut refaire le frottis  

  1. Quand le frottis est ASCUS (environ 5% des frottis)

Le laboratoire réalise souvent à la demande du gynécologue une recherche de papilloma virus oncogène (HPV) ou typage viral Si la recherche est positive il faudra pratiquer une colposcopie (cf site) Sil elle est négative un contrôle du frottis dans 1 an est recommandé   Dans certain cas la recherche de de papilloma virus oncogène (HPV) n’est pas réalisée et n peut proposer un frottis de contrôle 6 mois après. Si une anomalie persiste une colposcopie est indiquée (cf lien)  

  1. Frottis LSIL

2 options : Le plus fréquemment on réalise une colposcopie d’emblée.

Les fibromes

  1. Définition :

Les fibromes utérins (ou myomes utérins) sont des tumeurs bénignes (non cancéreuses) qui se développent sur l’utérus. Ils sont constitués de tissu musculaire réalisant une tumeur arrondie ferme.

  1. Localisation ou classification et symptômes

Les fibromes peuvent être interstitiels ou intramuraux : ils se développent dans l’épaisseur du muscle utérin Ils peuvent être sous muqueux : ils se développent vers l’intérieur de la cavité utérine (ou peuvent se loger les grossesses). Ils sont souvent à l’origine de règles trop abondantes (ménorragies) Ils peuvent être sous séreux et se développent vers l’extérieur de l’utérus. custodia samsung outlet Ils peuvent alors comprimer la vessie (et entrainer des envies d’uriner trop fréquentes), l’intestin (et être à l’origine d’une constipation d’apparition progressive plus ou moins récente), l’uretère (et gêner le bon fonctionnement d’un ou des 2 reins), voire simplement déformer le ventre. La classification la plus précise qui est adoptée par les médecins est la classification de la FIGO 2011 distinguant 7 types de fibromes correspondant à toutes les possibilités existantes. huawei custodia (schéma)

  1. Traitements

La plupart des fibromes n’entrainent aucun symptôme et ne nécessitent alors aucun traitement. On ne traite que les fibromes responsables de saignement ou de gêne par leur volume. En cas de fibrome associé à une stérilité la réflexion se fait au cas par cas sur l’indication à un traitement chirurgical pour les enlever.   On distingue les traitements médicaux et chirurgicaux :

    1. Les traitements médicaux :

On utilise en fonction des situations : Des antihémorragiques type acide Tranexamique Des traitements progestatifs oraux Le stérilet à la progestérone est souvent une bonne alternative   b . Les traitements chirurgicaux : Il y a 2grand types de traitement chirurgical :

  1. Les myomectomies : qui consistent à enlever électivement le ou les fibromes. Selon leur taille et leur localisation elles peuvent être pratiquées par

Hystéroscopie opératoire : petite caméra qui va rentrer dans le col de l’utérus et en étant reliée à un bistouri électrique va permettre de découper le fibrome en copeaux qui seront évacués par le col de l’utérus. cover custodia samsung Il n’y a aucune incision chirurgicale sur la peau Coelioscopie opératoire (laparoscopie) : une caméra est introduite par le nombril. Des instruments de chirurgie miniaturisés par des petites incisions de moins de 1 cm. L’ablation de fibromes pas trop volumineux et pas trop nombreux peut être réalisée . huawei custodia outlet Les fibromes sont ensuite morcelés pour pouvoir être sorti par les petites incisions cutanées. Cœlioscopie assistée par Robot. cover shop online Permet d’étendre les possibilités techniques de l’ablation des fibromes par coelioscopie Laparotomie. Incision chirurgicale classique (le plus souvent horizontale comme une césarienne) Permet l’ablation des fibromes volumineux ou nombreux  

  1. L’hystérectomie

C’est l’ablation de l’utérus. Elle est réalisée chez les femmes qui n’ont plus de désir de grossesse. Elle peut être subtotale (conservant le col de l’utérus), ou totale (enlevant le col de l’utérus) Avec ou sans annexectomie (ablation des ovaires et des trompes). Après la ménopause l’annexectomie est souvent réalisée car elle protégera d’un risque de cancer de l’ovaire. Avant la ménopause elle entrainera une ménopause chirurgicale immédiate.

La consultation de Gynécologie

La consultation de gynécologie est un examen nécessaire tout au long de la vie de chaque femme dans diverses situations :

 

  • Contraception
  • Grossesse
  • Dépistage des cancers gynécologiques
  • Saignements anormaux et trouble des règles
  • Douleur pelvienne ou au niveau des seins
  • Infertilité.

Le gynécologue est un professionnel de santé qui ne vous jugera pas. Il est soumis au secret professionnel. Toutes les informations que vous lui donnez en consultation ne seront jamais divulguées

Comment se passe une consultation gynécologique

Elle comporte plusieurs étapes :

 

1) L’interrogatoire :

Le médecin ou parfois son assistante va vous poser des questions importantes pour votre prise en charge :

  • Administratives afin de mieux vous connaitre et surtout de pouvoir vous contacter en cas d’anomalie sur un des examens. Il est important de noter une adresse postale ou vous relevez régulièrement vous-même le courrier ou de plus en plus souvent une adresse Email
  • Antécédents médicaux, chirurgicaux
  • Grossesses antérieures ou fausses couches
  • Les allergies sont indispensables à signaler
  • Vos antécédents familiaux aideront à mieux vous connaitre
  • Ensuite les questions plus directement gynécologiques sont abordées
    • Date du premier jour des dernières règles
    • L’utilisation d’une contraception et les éventuels oublis en cas de contraception orale
    • Le gynécologue s’efforcera dès l’interrogatoire de savoir s’il y a un risque que vous soyez enceinte
    • Le déroulement habituel des cycles
    • L’existence de saignement en dehors des règles
    • Les douleurs pendant et en dehors des règles
    • Des anomalies constatées au niveau des seins
    • L’existence de trouble urinaire. En effet un certain nombre de femmes omettent ou n’ose pas signaler ces problèmes alors que c’est le rôle du gynécologue de vous aider à les prendre en charge
    • Date du dernier frottis et de la dernière mammographie si déjà réalisé
    • Eventuel tabagisme ?

2) L’examen gynécologique et mammaire

C’est un moment important de la consultation.

 

 

La pudeur des femmes doit absolument être respectée mais elle ne doit pas masquer des éléments importants au diagnostic médical

Il faut bien sûr se déshabiller et ôter les sous-vêtements. Dans la plupart des cas il est possible de conserver un T-shirt, un pull ou une blouse

Les femmes qui n’ont jamais eu de rapport sexuel (vierges) doivent sans aucune gêne le signaler au médecin. Il n’y aura alors pas d’examen interne. Souvent il sera possible de conserver sa culotte.

La consultation débute souvent par une mesure de la pression artérielle (tension) et du poids

Une palpation des seins et des creux axillaire (aisselles) est réalisé

Un examen visuel rapide de la vulve est pratiqué à la recherche d’anomalies cutanée, d’infection ou de malformation

Ensuite le gynécologue réalise un examen au spéculum pour examiner le col de l’utérus et le vagin. Cet examen ne doit pas être douloureux. Les speculums sont le plus souvent en plastique à usage unique évitant tout risque de transmission d’infection.

C’est au cours de l’examen au speculum que l’on fait un frottis si nécessaire. Le frottis consiste à prélever les cellules dans les secrétions du col et du vagin pour les faire analyser à la recherche de maladie à risque de cancer du col

Puis le médecin pratique un toucher vaginal avec des gants stérilisés pour palper l’utérus et les ovaires.

SI nécessaire le médecin réalisera une échographie pelvienne. Cet examen est très fiable pour diagnostiquer une anomalie de l’utérus, des ovaires ou une grossesse. Elle est le plus souvent réalisée avec une sonde d’échographie endovaginale recouverte d’une protection lubrifiée à usage unique. Ces protections étant souvent en Latex il est indispensable de signaler à ce moment les allergies au Latex. Cet examen n’est pas douloureux

3) La conclusion et les prescriptions

A la suite de l’examen le médecin fera une synthèse de la consultation

Il peut vous demander des examens complémentaires biologiques ou radiologiques

Il peut vous prescrire selon les cas un traitement médical ou une contraception

C’est le moment de poser toutes les questions que vous pourrez juger utiles